Recherche une formation
Géostratégie des conflits. Enjeux de sécurité-défense
horiz
1
2
3
vert
lundi matin 10h00 à 12h30 - Salle 14
Programme 2021-2022

 

Géostratégie des conflits. Enjeux de sécurité-défense

 

 

 Professeur: André Dumoulin (Université de Liège et Institut Royal Supérieur deDéfense/IRSD Bruxelles)

 


 

Pourquoi n’intervient-on pas toujours pour faire cesser les génocides ? Le terrorisme peut-il nous atteindre et pourquoi apparaît-il ? Quelles différences entre la dissuasion nucléaire et la guerre nucléaire ? A quoi sert l’OTAN  et quelles évolutions passées, présentes et futures ? L’Armée européenne existe-telle ? Que signifie « zéro-mort » face aux engagements militaires ? Quel sens donner à la paix froide aujourd’hui ? Devions-nous et pouvions-nous intervenir en Ukraine pour sauver la Crimée et le Donbass ? Le drone armé est-il éthiquement problématique ? Comment appréhender le militaire en rue face au risque terroriste ? Qui peut décider de « partir en opération » ? La cyberguerre va-t-elle nous faire perdre un jour notre identité nationale et sociale dans un chaos de société paralysée ? Que signifient « guerres asymétriques » et « guerres hybrides » ? Qui paie lorsqu’il faut s’engager en opération multinationale ? Le contrôle de l’espace est-il un enjeu majeur ? Pourquoi la Russie développe-t-elle le déni d’accès et les Etats-Unis les anti-missiles ? Comment appréhender les théories des relations internationales et les théories de la guerre ? Retour des guerres de haute intensité : avenir ou fantasme ?


 


Autant de questions que nous tendrons de résoudre et bien d’autres afin de mieux saisir, comprendre et réagir face aux informations complexes, contradictoires et mêmes fausses autour des matières de sécurité-défense prises au sens large. Bref, tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur ce domaine sans jamais oser le demander. Matières qui seront proposées autant qu’abordées aussi selon vos propres interrogations. Objectif premier : décomplexifier les matières sous forme de cours thématiques. Les différents sujets et études de cas seront ainsi regroupés en une classification thématique : dimension humaine, technologique, doctrinale, historique, économique, politique, géopolitique et géostratégique.


 


Quelques titres de cours parmi d’autres en guise de menu : « Des risques et des menaces » ; « Solidarité, entrée en premier, moindre mort » ; « Sociologie et irénologie (science de la paix) » ; « Le paysage nucléaire en Europe » ; « Terrorisme et résilience » ; « Où va le désarmement nucléaire ? » ; « Surprise stratégique et guerres hybrides » ; « Géostratégie et géopolitiques » ; « La multinationalisation des forces » ; « L’OTAN et la PSDC de l’UE : introduction) ;  « Théories de la violence » ; « Les drones et les robots » ; « La piraterie maritime » ; La notion ambiguë de « ligne rouge » ; « L’esprit de défense : quelles limites ? » ; « La Belgique et le remplacement des F-16 » ; « Sécurité et technologie » ; « Economie de la défense » ; « La guerre contre Daesh : quel rôle pour l’armée belge et les organisations internationales ? » ; « Les sociétés privées de sécurité » ; « Relations militaires-humanitaires » ; « La fabrication de l’ennemi » ; « Les armes biologiques et chimiques : état des lieux » ; « Les enfants soldats » ; « Règles d’engagement, caveats et judiciarisation des conflits » ; « Guerres justes et injustes » ; « La paix » ; Théories des relations internationales ; Théories de la guerre et grands stratèges/stratégistes » ; etc.


 


Informations pratiques


**Le cours « Géostratégie des conflits. Enjeux de sécurité-défense (1) » se donnera tous les lundi de 10h à 12h30 (avec pause) dans la classe n° 14 à partir du 13 septembre 2021.


**Utilisation illustrative de Powerpoint(s)


**Participation : 5 euros par séance


**Demande de renseignements : 0496/38.06.56


 **André Dumoulin, ULg et IRSD (au sein de l’École royale militaire)


 NB : L’année suivante sera consacrée à la suite des matières concernées.